Les amis du CENA

Jacques Villiers

No image

Jacques Villiers, né en 1924, X45, ENAC 48, fut le fondateur du CENA. Il fut à l'origine de la création du service en 1959, après avoir insisté dès 1957 sur la nécessité d'équiper la France de moyens modernes de calcul pour développer un système d'aide au contrôle du trafic aérien.

Chef du CENA jusqu'en 1970, il posera dans un article fondateur les fondements de l'automatisation "à la française": une automatisation qui laisse l'homme au centre du système. Il réaffirmera plusieurs fois ces principes, et contribuera à l'invention de plusieurs dispositifs révolutionnaires pour l'époque, comme le digitatron, un système de saisie tactile permettant aux contrôleurs de modifier les plans de vol.

C'est à cette époque qu'il développe la théorie des filtres, qui fixe les grands niveaux temporels des systèmes de gestion du trafic aérien:

Il est, suivant l'expression d'Yves Lambert le "visionnaire" qui pose les bases du CAUTRA dont Dominique Alvarez, son adjoint puis successeur, sera le véritable père technique.

Il quitte le CENA en 1970 et est remplacé par Dominique Alvarez. Il continuera à s'intéresser au trafic aérien et à son automatisation, et publiera encore de nombreux articles disponibles ici.

Il est également l'auteur du plan connu sous le nom d'ENAC2000, alors qu'il est président du conseil d'administration de l'ENAC. C'est dans ce cadre que seront recrutés et formés les premiers IAC (Jean-Marc Alliot, Stéphane Chatty, Nathalie Lenoir, Nicolas Durand, etc..)supposés mettre en place de véritables activités de recherche dans la DGAC, et en particulier au CENA.

Il inventera à la fin des années 90 un concept totalement original, le contrôle subliminal, qui consiste à réduire le nombre de conflits en modulant la vitesse des avions, et ce de façon transparente pour les contrôleurs. Ce système se base sur les travaux effectué par Jean-Marc Alliot et Nicolas Durand au LOG dans le cadre du projet ERCOS pour les algorithmes (que l'on peut trouver sur ce site), en les réduisant à la résolution en vitesse. Il déposera un brevet sur ce système, qu'il appelle ERASMUS. ERASMUS est développé dans le cadre d'un grand projet européen regroupant le Centre Expérimental Eurocontrol, la Direction des Services de la Navigation Aérienne, Honeywell, le SICTA, l'université de Zurich et l'université de Linkoping. Les résultats d'ERASMUS serviront largement pour lancer la tâche 4.7.2 du projet de ciel unique européen SESAR.

Ses travaux ont fait de Jacques Villiers un acteur incontournable de la recherche et du développement en Europe dans le domaine de l'Air Traffic Management pendant plus de cinquante ans. Comme l'a écrit Michel Wachenheim, ancien directeur général de l'aviation civile et ambassadeur de France auprès de l'OACI:

On peut considérer Jacques Villiers comme l'un des principaux fondateurs de "l'école française de navigation aérienne" avec tout ce que cela comporte de compétences scientifiques, de savoir-faire technologique et d'expérience opérationnelle. Il a compris très vite que la France pouvait et devait jouer un rôle de premier plan dans ce secteur, en raison de son histoire aéronautique, de ses capacités à former des spécialistes de haut niveau, mais aussi de ses ambitions mondiales et de la géographie européenne. Il a conservé jusqu'au bout la certitude que nous pouvions exercer un leadership technique au niveau international, j'ai en mémoire des entretiens avec lui sur cet aspect. Le plus bel hommage à lui rendre est certainement de continuer dans cette voie."


Retour à la page principale

Pour toute demande d'information ou d'accès, veuillez envoyer un mail à l'administrateur du site..